Dossier documentaire sur l’évolution de la législation européenne sur l’avortement

3. L’Italie

Posted on: 24 octobre 2009

En Italie, la « loi pour la tutelle sociale de la maternité et pour l’interruption volontaire de la grossesse », plus connue sous le nom de « loi 194 », compromis entre la gauche laïque et les démocrates chrétiens, a été votée le 22 mai 1978, sous la pression des féministes. Cette révision de la loi a été confirmée lors d’un référendum en 1981, par 68 % des voix. Ambiguë, le texte autorise les IVG durant les premières semaines de la grossesse et les avortements thérapeutiques jusqu’à la vingt-quatrième semaine (à la condition exclusive qu’ils soient pratiquées dans des structures publiques), mais prévoit aussi d’aider les femmes à résoudre les problèmes qui les poussent à interrompre leur grossesse, ce qui se traduit souvent par de fortes incitations à garder l’enfant[1]. A maintes reprises, les conservateurs ont tenté d’introduire des restrictions à cette législation, refusées à chaque fois catégoriquement par la gauche. Récemment, le débat au sujet du RU 486, la pilule abortive Myfégine, a réalimenté la polémique au sujet de l’avortement en Italie, l’Eglise et le gouvernement conservateur de Berlusconi ayant tenté à de multiples reprises d’empêcher sa diffusion dans le pays.

La loi 194 devient de plus en plus difficile à appliquer car de nombreux médecins, gynécologues ou anesthésistes, se déclarent « objecteurs de conscience », comme la loi les y autorise. La fin d’un certain militantisme féministe, les appels du Pape contre l’avortement, les campagnes contre le droit à la vie comme celles du journaliste Giuliano Ferrara[2], les contrôles de police effectués dans les centres autorisés à pratiquer les IVG ou encore les embûches semées sur la carrière des gynécologues choisissant d’effectuer ces actes sont autant de facteurs qui peuvent expliquer l’inertie du pays en matière de libéralisation du droit à l’avortement.[3] Dans ce contexte, l’enjeu, pour les pro-vie, semble moins être d’abolir la loi 194 que de réduire au maximum de sa portée et de rendre l’IVG socialement condamnable. Signe fort de cette évolution : en vingt-cinq ans, le nombre d’avortements a presque baissé de moitié dans le pays (il est passé de 235 000 en 1982 à 127 000 en 2007).[4] En février 2008, en pleine campagne électorale pour les législatives, Berlusconi s’était d’ailleurs prononcé en faveur du moratoire sur l’IVG proposé par Giuliano Ferrara et sa liste « Avortement, non merci », avant de se rétracter par la suite, par crainte de perdre des voix au centre.[5]


[1] DURIEZ, Isabelle. Italie : la contre-attaque des anti-IVG. Elle, 12 mai 2008, p. 99-102.

[2] OBERLE, Thierry. La charge de l’Eléphant romain contre l’avortement. In Le Figaro.fr. Lefigaro.fr [en ligne]. [S.l.] : Lefigaro.fr, 11 avr. 2008 [réf. du 19 mars 2009].

Disponible sur le World Wide Web : < http://www.lefigaro.fr/international/2008/04/12/01003-20080412ARTFIG00160-la-charge-de-l-elephant-romain-contre-l-avortement.php >

[3] HEUZE, Richard. Sept gynécologues italiens sur dix refusent l’avortement. In Le Figaro.fr. Lefigaro.fr [en ligne]. [S.l.] : Lefigaro.fr, 25 avr. 2008 [réf. du 19 mars 2009].

Disponible sur le World Wide Web : < http://www.lefigaro.fr/international/2008/04/25/01003-20080425ARTFIG00004-sept-gynecologues-italienssur-dix-refusent-l-avortement.php >

[4] SVSS – USPDA [Union suisse pour décriminaliser l’avortement]. Italie : les interruptions de grossesse ont diminué. In Svss-uspda.ch. Svss-uspda.ch [en ligne]. [S.l.] : Svss-uspda.ch, 2007 [réf. du 24 avr. 2009].

Disponible sur le World Wide Web : < http://www.svss-uspda.ch/fr/facts/italie.htm >

[5] HEUZE, Richard. Sept gynécologues italiens sur dix refusent l’avortement. In Le Figaro.fr. Lefigaro.fr [en ligne]. [S.l.] : Lefigaro.fr, 25 avr. 2008 [réf. du 19 mars 2009].

Disponible sur le World Wide Web : <http://www.lefigaro.fr/international/2008/04/25/01003-20080425ARTFIG00004-sept-gynecologues-italienssur-dix-refusent-l-avortement.php >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

RSS Portail français des questions européennes

  • L'incertitude politique règne en Italie 9 décembre 2016
    Pieds et poings liés par sa promesse de quitter le pouvoir en cas d'échec de son référendum constitutionnel, le Premier ministre Matteo Renzi a officiellement remis sa démission au président de la République Sergio Mattarella mercredi 7 décembre, à la suite de l'écrasante victoire du "non" dimanche dernier (près de 60%). Concernant l […]

RSS Planning familial

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS Observatoire de l’Europe

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :