Dossier documentaire sur l’évolution de la législation européenne sur l’avortement

2. Un « tourisme abortif » à l’échelle européenne

Posted on: 24 octobre 2009

Le « marché » de l’avortement a pris progressivement une ampleur de plus en plus importante, puisqu’il n’est plus strictement national mais s’étend désormais à l’Europe tout entière. En effet, au fil des années, s’est développé un phénomène baptisé du nom de « tourisme abortif » ou « tourisme de l’avortement », expression qui désigne les voyages vers des pays européens voisins où il est plus facile d’obtenir une IVG. Dans ces pays, les structures privées spécialisées et indépendantes se sont multipliées, afin d’accueillir des européennes qui, le plus souvent, ont dépassé les délais légaux ou ne remplissent pas les conditions requises dans leur pays d’origine pour avoir accès à des avortements en toute légalité.

Les destinations privilégiées pour ces femmes restent la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, de législations très libérales, où les IVG sont pratiquées jusqu’à la vingt-quatrième semaine, voire plus sur motif médical sérieux. On sait par exemple qu’en 2007, 31 000 femmes polonaises sont venues avorter en Grande-Bretagne, d’après les chiffres des autorités britanniques.[1] L’Espagne est également connue pour ses structures privées spécialisées dans le « tourisme abortif ». Un documentaire d’une chaîne danoise a d’ailleurs récemment fait éclater un scandale impliquant des cliniques catalanes qui pratiquaient, sur des femmes venues de toute l’Europe, des avortements, jusqu’à 8 mois de grossesse, pour un prix avoisinant les 4 000 euros.[2]


[1] JAKUBOWSKA, Teresa. Pologne : loi « anti-avortement » en pratique. In Genreenaction.net. Genre en action [en ligne]. [S.l.] : Genreenaction.net, janv. 2008 [réf. du 22 avr. 2009].

Disponible sur le World Wide Web : < http://www.genreenaction.net/spip.php?article6466 >

[2] (AFP). Barcelone accusée de pratiquer des avortements tardifs. In Le Figaro.fr. Lefigaro.fr [en ligne]. [S.l.] : Lefigaro.fr, 15 oct. 2007 [réf. du 19 mars 2009].

Disponible sur le World Wide Web : < http://www.lefigaro.fr/international/2006/10/31/01003-20061031 ARTFIG90193-barcelone_accusee_de_pratiquer_des_avortements _tardifs.php > ;

Avortement : le scandale des cliniques espagnoles. In Le Figaro.fr. Lefigaro.fr [en ligne]. [S.l.] : Lefigaro.fr, 17 déc. 2007 [réf. du 19 mars 2009].

Disponible sur le World Wide Web : < http://www.lefigaro.fr/international/2007/12/17/01003-20071217 ARTFIG00341-avortement-le-scandaledes-cliniques-espagnoles.php >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

RSS Portail français des questions européennes

  • L'incertitude politique règne en Italie 9 décembre 2016
    Pieds et poings liés par sa promesse de quitter le pouvoir en cas d'échec de son référendum constitutionnel, le Premier ministre Matteo Renzi a officiellement remis sa démission au président de la République Sergio Mattarella mercredi 7 décembre, à la suite de l'écrasante victoire du "non" dimanche dernier (près de 60%). Concernant l […]

RSS Planning familial

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS Observatoire de l’Europe

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :